Philosophie d’un chauffeur livreur

Iveco en stationnement

Par rapport à mes précédents articles, je voudrais aborder les sujets d’un point de vue « philosophique » si vous le permettez ?

J’aime utiliser le mot philosophie pour exprimer sur le fond, mon ressenti dans cette histoire de places de stationnement régulièrement occupée par des voitures qui n’ont rien à y faire.

Il est évident, pour prendre le problème dans l’autre sens, dans le sens où je me placerais dans la peau d’un automobiliste et non pas d’un chauffeur livreur, que les places manquent cruellement dans les grandes villes.

Manquent-elles vraiment ?

Rien n’est moins sûr car il existe dans toutes les agglomérations, des parkings souterrains ou aériens payants. Est-ce que parce que c’est justement le fait que les places soient payantes que ça rebute les automobilistes de les utiliser ?

Non, ce n’est pas la cause. Il y a d’autres raisons. Utiliser un parking de la ville payant ou utiliser les places payantes le long des rues, c’est un peu la même chose même si un parking municipal est le plus souvent, abrité.

Je crois plutôt que les gens se mettent sur les places de stationnement (zébrées jaunes), parce que ça leur convient, par égoïsme tout simplement. Les automobilistes indélicats en on pris l’habitude, ils ne se posent plus la question de savoir si c’est bien ou mal, ils le font. Ce qui les importent, c’est le fait de ne pas avoir de pv sur leur pare brise à leur retour de courses.

Ma conclusion concernant les pv et j’en ai déjà parler dans mes anciens articles, c’est que les policiers ne font pas systématiquement leur travail. C’est une évidence car les automobilistes, s’en sont rendu compte.

Suis-je parano ?

Je me pose la question car il m’arrive, en ville, lors de mes livraisons, de poser la question à d’autres livreurs.

Ils me répondent tous unanimement qu’ils s’en fichent, qu’ils savent très bien que la situation a toujours été et sera toujours la même.

Le livreur est le parent pauvre, le mal aimé des usagers de la route.

Qui, osera intervenir en commentaire dans cet article sachant que les lecteurs font partie intégrante des automobilistes indélicats ? Qui osera avouer ? Qui fera son mea culpa ?

Un forum vient de naître pour parler plus en détail, des joies et des problèmes rencontrés par les chauffeurs livreurs. Si vous faites partie de cette belle profession, rendez-vous à cette adresse pour vous inscrire.

 

Commentaire (1)

  1. Pingback: L'absurdité du permis à point pour les professionnels

Veuillez être courtois dans vos commentaires. Merci