A quand la taxe sur les panneaux photovoltaïques ?

panneaux photovoltaïques

La question se pose puisque chez nos voisins wallons, une taxe d’environ 200€ verra le jour en 2018.



Les propriétaires wallons de panneaux photovoltaïques devront payer une redevance pour l'utilisation du réseau

Où l’on se rend compte que le choix des politiques oscille au gré du vent. Nos hommes politiques ne parviennent pas à instaurer un climat serein sur le long terme. Sous prétexte de ne pas faire de corporatisme, c’est l’inverse qui se produit. Les gouvernants n’ayant plus d’argent, tout est bon pour inventer de nouvelles taxes, même si ça va à l’encontre des producteurs d’électricité verte.

Il faudrait un jour savoir, si une fois pour toute, on désire faire des économies d’énergies oui ou non!

J’ai la forte impression que les producteurs d’électricité particuliers sont montrés du doigt alors que ce n’était pas vraiment le cas avant.

Bien sûr, au début, il y eu incitation à s’équiper. Les citoyens  » vertueux » se sont équipés de panneaux photovoltaïques faisant d’une pierre 2 coups. On s’équipe de panneaux solaire pour contribuer à la réduction des gaz à effet de serre, pour produire de l’énergie verte. Il y avait aussi un deuxième sens à cette bonne volonté de s’équiper, il ne faut pas se le cacher, c’était aussi les revenus engendrés par la production.

Mais, n’oublions pas qu’il fallait s’endetter pour plusieurs années et que des entreprises peu scrupuleuses facturaient le double, voir le triple, de ce qui était communément acceptable.

Les petits producteurs ont pris des risques. Et maintenant, les Etats veulent les taxer. J’appelle ça une règle du jeu faussée.

Et vous, quand pensez-vous ?

 

Commentaires (4)

  1. ballou janaka

    Ce qui me semble important c’est de prendre conscience que techniquement c’est possible et rentable d’avoir des habitations, des bâtiments commerciaux et industriels, des villages et des cités autonomes en énergie avec comme conséquence immédiate que c’est gratuit une fois l’investissement fait. C’est justement ce qui dérange: plus besoin d’être dépendants d’organismes centralisateurs et autres multinationales, plus besoin de dépendre des banques et autres spéculateurs, plus besoin de dépendre de l’état et autres politiques profiteurs..c’est pourquoi ils ont toujours bloqué l’investissement, et préfèrent prendre le risque de la faillite et de tout bousiller plus tôt que de nous voir créer un autre mode de vie que celui qu’ils nous imposent. C’est bien plus dangereux pour eux que des manifs et des révolutions, car à quoi serviraient-ils si nous prenions nos vies en main, sans nous occuper d’eux ?.

    Répondre
  2. LAURENT MAMAN (Auteur de l'article)

    Entièrement d’accord avec vous. Je me pose une question :

    Comment se fait-il que nos écologistes Français soient si divisés et donc si faibles ? Il va falloir que l’on comprenne pourquoi.

    Répondre
    1. ballou janaka

      Il semblerait que tous les mouvements idéologiques et partis politiques n’ont plus guère de pouvoir à part celui du bavardage et de l’agitation stérile…mais quelque chose est entrain de se construire sans tambour ni trompette par des milliers d’actions de personnes qui chacune à son niveau commence à faire concrètement des choix de vie nouveaux sans attendre des institutions et politiciens; ce qui est en partie montré par « demain » le film. Et je crois que toutes ces initiatives vont peu à peu se fédérer et devenir une force puissante.

      Répondre
  3. LAURENT MAMAN (Auteur de l'article)

    C’est mon souhait.

    La discréditation des partis politiques vus et revus. J’ai écris des articles sur le fédéralisme des peuples sur un de mes autres sites web. J’aurais pu mettre facilement le lien mais je ne cherche pas systématiquement à le faire.

    C’est au visiteur de trouver ce qu’il cherche. Pas à moi de lui mâcher le travail.

    Au fait, merci à vous ballou janaka pour vos commentaires pleins de bon sens.

    Répondre

Veuillez être courtois dans vos commentaires. Merci